S’avoir s’entourer des bonnes personnes : un gage de réussite

Eglise et associations, travaillez en équipe pour une communication de qualité !

S’avoir s’entourer des bonnes personnes : un gage de réussite

Un des talents que peut doit avoir un bon communicant (graphiste, webdesigner,…) est la capacité à s’avoir s’entourer des bonnes personnes pour mener à bien un projet. Mais « l’équipe interlocutrice » (l’équipe qui échange avec le studio de communication pendant la durée des travaux) aura aussi tout intérêt à être bien constituée. C’est ce que je vais tenter d’expliquer dans cet article.
Des compétences complémentaires

C’est bien sûr l’idée qui sous-tend cet article. Prenons un exemple : je dois réaliser une jaquette de CD, ou une affiche ou tout autre support de communication, et il s’avère qu’une illustration faite-main, originale, est la meilleure solution. Or, ce n’est pas mon corps de métier. Deux solutions s’offrent alors :

  • Si votre budget est trop serré, je vais trouver une illustration en ligne, que je retravaillerai afin de la rendre un brin originale (et adaptée);
  • Si au contraire votre budget le permet (je préfère travailler comme ça!) je peux faire appel à un illustrateur (une illustratrice), qui déploiera tout son talent dans l’élément principal de ce support de communication.

Le travail du graphiste ne sera pas squizzé, puisqu’il aura encore à mettre en composition l’ensemble (illustration + titre de l’événement + choix des typos + logos des partenaires et infos diverses,… le tout formant une création esthétique et pertinente).

Je crois personnellement que cumuler des talents variés permet de réussir une création, de lui donner un impact bien spécial.

S’entourer des bonnes personnes dans sa propre équipe

Vous aussi avez besoin de vous entourer des bonnes personnes, c’est la deuxième clé de la réussite du projet. Lorsque j’étais encore nouveau dans le métier, je pensais que plus il y avait de personnes en face de moi lors d’un projet en communication visuelle, plus on allait avoir d’avis et donc de potentialités de créations variées, le tout dans un esprit joyeux et enthousiaste… Alors oui c’est vrai, les avis étaient nombreux, sauf que l’on en s’en sortait plus. L’esprit joyeux était là aussi, mais seulement au début… ensuite venaient les tensions..! J’ai même vu une association chrétienne engagée, dont je tairais le nom bien sûr, se diviser à partir de la création de leur communication. Heureusement pour moi, le budget que je leur avait proposé au vu de leurs immenses besoins les ayant effrayé, ils avaient embauché une jeune graphiste étudiante pour une communication à quelques euros. Cela n’a jamais abouti (les propositions aux tarifs ultra bradés feront l’objet d’un prochain article!).

Mais alors, comment constituer une équipe ?

Il vous faut :

  • Un responsable : quelqu’un de confiance, sur qui on sait pouvoir compter, assez mûr et avec un certain talent d’écoute. Il saura leader les réunions, écouter chacun et faire ressortir des argumentaires réfléchis des différentes opinions de chacun(e). Il aura la tâche difficile de trancher entre les multiples avis lors des étapes du projet, pour pouvoir avancer.
  • Un secrétaire de réunion : quelqu’un qui pourra prendre note de tout ce qui sera dit, et pourra, avec le responsable, être l’interlocuteur du graphiste dans les échanges de mails.
  • Une équipe unie dès le départ, capable de s’écouter, réfléchir ensemble, et qui aime participer à cette création, enthousiaste. Elle sera composée de 2 à 3 personnes maximum. J’ai cependant déjà créé des logos par exemple, avec deux personnes seulement (le responsable et quelqu’un d’autre; cela peut suffire aussi).

Pourquoi cela ?

Parce que « les goûts et les couleurs, ça se discute pas »…!

Et plus vous multipliez les personnes impliquées, plus vous élargissez les opinions, à n’en plus finir. Imaginons qu’on demande à l’ensemble des employés de Bouygues ce qu’ils pensent du nouveau logo de l’entreprise ? Jamais celui-ci n’aurait vu le jour 🙂 Une équipe constituée d’experts (ou des plus motivés pour un projet associatif par exemple) sera un échantillon de l’ensemble des personnes concernées par ce travail.
Pour terminer je vous propose de découvrir le talent certain de Lux Mundi, qui revisite l’art pluri-millénaire de l’Eglise (pictural et typographique) associé aux codes graphiques contemporains. Voila un très bon illustrateur avec qui travailler 🙂

Pas de commentaire

Poster un commentaire