La nécessité d’une communication de qualité vu par l’Abbé Grosjean

La nécessité d’une communication de qualité vu par l’Abbé Grosjean

Une bonne communication, c’est comme aller à la messe : ce n’est pas obligatoire, c’est nécessaire ! Quand je suis tombé sur cet exhortation de l’Abbé Grosjean, je me suis de suite dit qu’elle résumait bien l’état d’esprit dans lequel l’Eglise a tout intérêt à se convertir aujourd’hui. On parle bien de « conversion écologique » depuis #LaudatoSi, pourquoi ne parlerions-nous pas de « conversion visuelle » ?

« Je le répète souvent aux étudiants : si l’affiche qui annonce le week-end d’aumônerie n’est pas aussi bien faite que celle qui annonce le week-end de voile, ne vous plaignez pas du peu d’inscrits ! Pourquoi sous prétexte du « nous on propose du fond », on serait dispensé d’être pro dans la forme ? Au contraire, le décalage des deux est indéfendable. Cela vaut aussi pour les sites Internet de nos paroisses et de nos diocèses, pour les bulletins paroissiaux, pour les flyers…
Chez les cathos, la bonne volonté semble dispenser de la compétence. Il n’y a rien de plus faux ! Ce genre de raisonnement est souvent un paravent pour cacher notre paresse et notre refus de nous remettre en cause. Nous sommes en train de nous en rendre compte, et de multiples initiatives dans les communautés et les diocèses (campagne du denier, communications pour les JMJ ou pour les vocations par exemple ; mais aussi applications diverses et variées pour nos smartphones) prouvent que l’on peut vraiment faire du beau et de l’efficace, quand on en prend le temps et les moyens. De plus en plus, nous avons recours à des vrais professionnels pour nous aider : graphistes, agences de com, webdesigners. Le travail est immense. Y compris pour transmettre le message de l’Évangile aux « périphéries existentielles » dont parle le pape François. »
Abbé Grosjean

Pas de commentaire

Poster un commentaire